Des députés et des militants s’opposent aux audiences d’autorisation sur le projet de décharge nucléaire
CHIP 101.9 s’est entretenu avec une signataire, la députée Monique Pauzé du Bloc Québécois
Article mis en ligne le 17 février 2022
logo imprimer

    traductions de cet article :
  • English

Noter cet article :
1 vote

Des politiciens ainsi que des organismes du Québec et de l’Ontario ont signé une déclaration pour suspendre les audiences d’autorisation de l’installation de déchets radioactifs au bord de la rivière des Outaouais.

« Nous nous opposons à la tenue d’audiences d’autorisation pour la construction d’une « installation de gestion des déchets près de la surface » (IGDPS) à Chalk River, en Ontario, sur les terres algonquines Anishinaabeg non cédées le long de la rivière des Outaouais. Récemment, le personnel de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) a recommandé l’approbation de ce dépotoir controversé pour un million de tonnes de déchets radioactifs et dangereux mixtes. La CCSN a prévu des audiences sur les permis demandés les 22 février et 31 mai 2022 », peut-on lire dans cette déclaration.

En entrevue à CHIP 101,9, la députée de Repentigny et porte-parole de l’environnement pour le Bloc Québécois, Monique Pauzé affirme qu’il serait souhaitable que le commissaire à l’environnement soumette son rapport sur cette question, avant de poursuivre les audiences d’autorisation.

« Il faudrait aller jusqu’au bout du processus. Sauf que, la Commission canadienne de sureté nucléaire qui est supposée s’occuper de l’environnement puis s’occuper évidemment de la société, que tout soit très sécuritaire ne fait pas son mandat. Parce que le processus là, il est aussi en cours au niveau du commissaire à l’environnement qui est au bureau du vérificateur général. Il se fait, moi, par une motion que j’ai déposé au comité d’environnement de la chambre des communes et on est après justement recevoir des témoins pour parler des déchets nucléaires. Donc, moi je dis, on fait partie du processus là, parce qu’on est inquiet de ce qui se passe à Chalk River. La commission canadienne, elle, elle n’attend même pas la fin des étapes d’évaluation. Elle, elle dit : OK, tout est tout de suite, on va faire des audiences pour avoir les autorisations. Mais, mais l’évaluation n’est même pas finit, l’évaluation environnementale et, déjà, ils s’en vont pour dire : on veut avoir les autorisations. Alors, oui, faisons le processus, mais il ne faut pas mettre la charrue devant les bœufs. »
- Monique Pauzé, Députée de Repentigny et porte-parole de l’environnement pour le Bloc Québécois

« Le Comité parlementaire permanent de l’environnement et du développement durable vient d’entreprendre un « examen complet de la gouvernance des déchets radioactifs au Canada et de ses impacts sur l’environnement ». Une vérification sur la gestion des déchets radioactifs est en cours par le vérificateur général du Canada. Nous exigeons que les deux processus soient terminés avant toute audience d’autorisation pour les installations de gestion des déchets radioactifs », affirme cette déclaration commune qui a aussi été signée par Elizabeth May du Parti vert et par Laurel Collins, du NPD.

« Nous appuyons la Première Nation de Kebaowek qui a demandé que les audiences soient suspendues jusqu’à ce qu’un cadre de consultation entre elle et la CCSN soit en place », insiste la Déclaration. La députée du Bloc québécois pense qu’il faut mettre tous les efforts pour arrêter le « permis ».

« Mais, nous autres, il faut mettre tous les efforts pour arrêter le permis, pour que ce permis-là soit suspendu le temps justement, que le comité fasse son étude et le temps que le commissaire à l’environnement puisse déposer son rapport. Il y a aussi les chefs autochtones de l’Ontario qui sont contre. Il y a 140 municipalités aussi qui ont signé. On a reçu, hier justement, M. Reg Niganobe qui est le chef du grand conseil de la nation Anishinabek. Alors, tous ces gens-là n’ont pas été consultés. Puis, actuellement, ce qui est développé comme consultation, mais c’est un processus qui n’est pas bon pour les autochtones. Alors, les autochtones, ils veulent avoir leur propre façon d’être consultés. »
- Monique Pauzé, Députée de Repentigny et porte-parole de l’environnement pour le Bloc Québécois

« Des citoyens et des groupes environnementaux ont relevé de graves lacunes et omissions dans le rapport d’évaluation environnementale (EE) de la CCSN. Quand l’installation aura des fuites et commencera à se décomposer, les déchets radioactifs et autres contamineront les eaux souterraines, les terres humides et la rivière des Outaouais, la source d’eau potable de millions de personnes, de la capitale nationale et de la communauté métropolitaine de Montréal. »

Le lien de cette déclaration contre la tenue d’audiences d’autorisation pour la construction d’une installation de gestion des déchets à Chalk River est disponible ici. L’entrevue complète avec la députée de Repentigny et porte-parole de l’environnement pour le Bloc Québécois, Monique Pauzé, est disponible ici.

Les Nouvelles du Pontiac

Ouverture d'appel à projets dans le cadre des Fonds régions et ruralité 2022-2023

9 août 2022

La MRC Pontiac a affiché, via son site Internet, l'appel à projets dans le cadre des Fonds régions et ruralité 2022-2023. La MRC a dit mettre à disposition des organismes du Pontiac une somme de plus de 412 939 $ pour la réalisation de projets structurants qui ont pour objectif d'améliorer la qualité (...)

lire la suite

Un candidat toujours recherché pour relancer le Comité des usagers dans le Pontiac

9 août 2022

Quatre mois après une nouvelle tentative pour pourvoir le poste de personne-ressource afin de mettre en place un Comité des usagers et les comités des résidents du territoire Pontiac du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais, l'emploi n'a toujours pas trouvé preneur. (...)

lire la suite

Jean-Guy Brousseau remporte l'élection partielle de conseiller à L'Île-du-Grand-Calumet

8 août 2022

C'est Jean-Guy Brousseau qui a remporté l'élection partielle, pour le poste de conseiller (4), à L'Île-du-Grand-Calumet, qui avait lieu dimanche dernier (7 août). Celui-ci a devancé Rollande Normandeau et Francine Tremblay, qui étaient aussi en liste. « Je remercie tous ceux et celles qui ont voté (...)

lire la suite

Une pétition demandant l'ouverture de cliniques de désensibilisation d'allergies alimentaires pour l'Outaouais, présentement active

8 août 2022

Une pétition a été lancée il y a quelques semaines, soit depuis le drame qui a touché la famille de Sarah-Émilie Hubert du secteur Hull à Gatineau dans la région de l'Outaouais, décédé le 25 juin dernier, à la suite d'une réaction allergique. Les proches de l'adolescente qui était âgée de 15 ans, demande (...)

lire la suite

Avertissement de pluie en vigueur pour le Pontiac lundi et mardi

8 août 2022

De la pluie parfois forte déversera des quantités d'eau totales de près de 50 millimètres d'ici demain matin (mardi 9 août), selon Environnement Canada. « Les pluies torrentielles peuvent causer des crues soudaines et une accumulation d'eau sur les routes. Des inondations sont possibles par endroits (...)

lire la suite

Sortie de route sur la route 301 à Thorne

8 août 2022

Une sortie de route est survenue sur la route 301 dans le secteur Thorne hier soir vers 23 h. C'est la présence d'un chevreuil sur la route qui aurait forcé le conducteur à tenter de l'éviter en effectuant une manœuvre d'évitement dans le fossé. Le véhicule a fini sa course dans un marais à proximité (...)

lire la suite

La Maison des Jeunes accueille un artiste peintre au camp de jour

3 août 2022

Les participants au camp de jour de Campbell's Bay/Litchfield ont eu la chance d'utiliser leurs compétences en peinture au pistolet, alors qu'ils ont reçu la visite de l'artiste Philippe Landry lundi (1er août). Artiste visuel professionnel de Gatineau, Landry a montré aux enfants les bases de la (...)

lire la suite

Le conseil d'administration de la Villa James Shaw se réunit lors de la première AGA depuis la pandémie

6 juin 2022

L'organisme Villa James Shaw s'est réuni au Shawville Community Lodge, mardi soir dernier (31 mai), pour leur première AGA depuis le début de la pandémie. L'organisme, qui a pour objectif de construire une résidence pour personnes retraitées, a remis des états financiers et fait le point sur le (...)

lire la suite


Annonces